Femme & Coœur » Home
 

Urgence vitale, l'attaque cérébrale

Comme pour l'infarctus du myocarde, une attaque cérébrale s'annonce parfois des heures ou des jours avant. Parmi les signes avant-coureurs, on compte la «mini attaque cérébrale», classée médicalement comme un «déficit circulatoire» ou une attaque ischémique transitoire (AIT). Différente d'une «véritable» attaque cérébrale, elle ne dure que quelques minutes. Ses symptômes typiques sont par exemple un brusque trouble visuel passager ou une soudaine paralysie d'un bras qui s'estompe rapidement.

De tels signes d'alarme se caractérisent par leur caractère très transitoire. Veuillez néanmoins prendre ces signes au sérieux, car ils sont souvent suivis plus tard par la «véritable» attaque cérébrale: vous devez consulter immédiatement un médecin ou un service hospitalier d'urgence.

 

Comment reconnaître une attaque cérébrale

La présence d'un ou plusieurs des signes suivants est typique d'une attaque cérébrale:

  • Brusque sensation de faiblesse, paralysie ou trouble de la sensibilité, le plus souvent d'un seul ôté du corps (visage, bras ou jambe) 
  • Cécité soudaine (souvent d'un seul œil) ou image double
  • Perte subite de la capacité de parler ou difficultés à comprendre ce qu'il se dit
  • Brusques vertiges rotatoires, liés à une incapacité à marcher
  • Violents maux de tête, inhabituels, de survenue brutale

Que faire? Alertez le numéro d'appel d'urgence 144 ou demandez à quelqu'un de votre entourage de le faire. 

Le test FAST aide les profanes à "faire leur diagnostic"