Femme & Coœur » Home
 

Urgence, l'infarctus du myocarde

Il existe souvent des signes d'infarctus du myocarde qui menace d'arriver, des heures voire des jours avant. Mais ils sont difficiles à interpréter. Les femmes mettent souvent les symptômes constatés sur le compte d'un refroidissement, d'une contraction musculaire, ou imaginent qu'elles ont affaire à des problèmes dentaires, de la mâchoire, à un mal de gorge ou à des troubles digestifs. Ou bien elles les mettent en rapport avec des troubles de la ménopause, des douleurs dorsales, de l'ostéoporose. Certaines les attribuent à un surcroît de travail momentané et se rassurent en se disant: «C'est un problème psychique».

Prenez au sérieux toutes les plaintes inexplicables et potentiellement inquiétantes. À votre partenaire ou à une collègue, vous diriez dans les mêmes circonstances: va chez le médecin. Alors, s'il vous plaît, faites-le aussi pour vous!

Comment reconnaît-on un infarctus du myocarde?

Chez les femmes, particulièrement les femmes jeunes de moins de 55 ans, un infarctus du myocarde se manifeste souvent moins clairement que chez un homme, avant tout par l'absence de douleurs thoraciques. Alors, pensez aussi à l'éventualité d'un infarctus du myocarde si vous constatez les signes suivants:  

  • Une vague faiblesse, des nausées, des vomissements,
  • Un essoufflement, une fatigue irrépressible, des sueurs froides
  • Des douleurs dorsales ou dans la partie supérieure de l'abdomen.

Il ne subsiste parfois isolément que l'un ou l'autre symptôme considéré comme «classique»:

  • Une oppression violente et des douleurs à type de pincement, serrement ou brûlure dans la poitrine ou le cou (d'une durée supérieure à 15 minutes), souvent associées à
  • Un essoufflement, une angoisse de mort.
  • Des irradiations possibles des douleurs dans toute la cage thoracique, vers les deux épaules, les bras, le cou, la mâchoire inférieure ou la partie supérieure de l'abdomen.

Que faire? Alertez le numéro d'appel d'urgence 144 ou demandez à quelqu'un de votre entourage de le faire.

Pas d'alerte en revanche si vous ressentez une douleur à type d'élancement ou de piqûre dans la région thoracique. Facilement localisable à l'aide d'un doigt, celle-ci n'a en principe rien à voir avec le cœur et est la plupart du temps inoffensive.

Une partie des infarctus du myocarde ne sera parfois reconnue qu'après coup, parce que les signes étaient trop diffus et que les patientes n'avaient noté qu'une fatigue inhabituelle, un essoufflement et des sueurs froides, associés tout au plus à des vomissements. On parle dans ces cas d'infarctus «muets» ou «non reconnus».

Conseil

En tant que femme, vous devriez regarder les troubles inhabituels et inexpliqués qui se manifestent entre le bas du visage et l'abdomen comme un infarctus du myocarde aussi longtemps que le soupçon n'aura pas été levé médicalement. La probabilité d'une urgence est faible si vous êtes jeune et ne présentez aucun facteur de risque. Elle augmente si votre ménopause est déjà derrière vous, si vous êtes en outre fumeuse ou vivez en compagnie d'autres facteurs de risque.