Femme & Coœur » Home
 

Artériosclèrose: nos vaisseaux se modifient

Quand nous sommes jeunes, les troubles qui affectent notre organisme s'équilibrent assez bien avec ses capacités de réparation. Mais l'âge croissant, nous devenons plus sensibles aux influences délétères. Que nos vaisseaux restent sains ou se transforment de manière pathologique dépendra des événements qui surviennent dans notre organisme, mais aussi de notre environnement et de notre façon de vivre. Avoir «Un cœur pour la vie», c’est commencer à en prendre soin déjà quand on est jeune.

Car si l’on ne sent rien de ce qui se trame dans nos vaisseaux, ils se modifient néanmoins au fil des ans. On désigne ces troubles sous l'appellation générale d'artériosclérose ou d'athérosclérose (ou «calcification des artères»).

L‘artériosclérose signifie qu'il y a des substances graisseuses qui se déposent sous la couche musculaire lisse des artères où elles participent à former des calcifications et des sortes de coussinets qui avec le temps peuvent entraver la circulation sanguine.

  • Artériosclèrose aux vaisseaux coronaires
    Si les vaisseaux coronaires sont touchés par une artériosclérose avancée, on parle de maladie coronarienne. Elle ne s'extériorise d'abord que lors d'efforts physiques, sous forme de douleurs à type de serrement et d'oppression dans la région thoracique, c'est l'angine de poitrine. Elle peut aussi déclencher un infarctus du myocarde si l’un de ces «coussinets» se brise, forme un caillot dans une artère déjà rétrécie et interrompt le flux sanguin dans le territoire correspondant du myocarde (muscle cardiaque).
  • Artériosclèrose dans la carotide ou les artères du cerveau
    Des modifications pathologiques d’une carotide ou d'une artère du cerveau peuvent entraîner l'obstruction d'un vaisseau puis une attaque cérébrale. De la même façon, un caillot de sang formé dans le cœur peut parvenir par la circulation jusqu'au cerveau où il provoquera une attaque cérébrale. Une cause plus rare d'attaque cérébrale provient de la déchirure d’un vaisseau cérébral dont le sang se répand dans les tissus autour de lui (hémorragie cérébrale).
  • Artériosclèrose dans les artères de jambes
    Si une artère de jambe est rétrécie ou obturée, on parle de maladie artérielle périphérique (MAP).  À un certain stade, les patients, en raison de douleurs pendant la marche doivent constamment faire des pauses;  c'est pourquoi on appelle aussi cette affection, avec un clin d'œil, «la maladie des vitrines».

Voulez-vous en savoir plus?

Notre brochure «Femme&Cœur» vous explique en quoi les femmes sont "différentes". Apprenez-en plus sur les facteurs de risque les plus notables et comment vous y prendre pour vous protéger des maladies cardio-vasculaires. Commander la brochure «Femme&Cœur»